Celle qui s’excusait…

Je m’excuse pour cette absence un peu inopinée sur le blog et les réseaux sociaux et je tenais vraiment à m’expliquer sur la raison de la non-publication de nouvelles recettes ces dernières semaines…

D’abord, j’ai hébergé durant deux semaines une jeune suisse allemand venue faire un stage en immersion dans une famille française et sa grande passion pour la junk food (ou plutôt sa forte aversion pour les fruits et légumes) m’a quelque peu contrainte à freiner mes éternels séjours devant les fourneaux au profit d’une cuisine d’étudiante en mode « pâte-patate-pain » !

Ensuite, j’ai consacré beaucoup de temps aux finitions de mon atelier de travail (enfin, surtout mon mari je dois avouer car moi je suis plutôt du genre à tout commencer et à ajouter « euh…tu pourras réparer ça chéri après? ») et suis aujourd’hui fière de vous annoncer que les cours de cuisine débuteront au mois d’août comme vous pourrez le voir dans ma rubrique « ateliers de cuisine » en haut, à droite de cette page dans un rectangle rouge censé attirer le regard.

Puis, pour terminer, j’ai organisé le premier buffet de mariage de ma vie, entièrement végétarien et pour 40 personnes (dont une bonne trentaine de sceptiques à convaincre!) et pour lequel j’ai travaillé pendant 3 jours d’affilée en ne dormant que 8heures en tout et pour tout pour réaliser cupcakes et cheesecakes salés, déclinaisons de salades et soupes froides et desserts gourmands pour tous les goûts. Et ma plus belle récompenser ? Un »beau moment d’émotion » de la part d’un inconnu qui a jugé ma cuisine bel et bien « presque parfaite » !

Je prends donc une petite semaine de repos auprès de papa et maman, vous promets donc un retour en fanfare au mois de septembre et espère vous voir nombreux aux ateliers de cuisiner pour lesquels vous verrez très bien circuler une chouette publicité « presque parfaite » !

 

Par Betty 1065 Articles
Blog, cours de cuisine, coaching alimentaire et chef à domicile

4 Comments Posted

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*