Manger végétarien à l’Auberge du bon laboureur (Chenonceaux)

Mon homme et moi-même nous sommes PACSés lundi 16 février, et à cette occasion, nous sommes allés visiter le Château de Chenonceaux et par la même occasion, déjeuner tout à côté de lui…
L’Auberge du bon laboureur est un très charmant établissement doté d’une étoile au Guide Michelin. Ancien relais de Poste, cette auberge authentique offre des prestations culinaires de charme et également des chambres empruntes de détente. La maison est discrètement et consciencieusement tenue par Monsieur Antoine Jeudi et par un personnel poli, courtois et très aimable, qui sait véritablement rendre savoureux un passage à l’Auberge du bon laboureur
L’Auberge du bon laboureur propose un menu « Fruits et légumes », soit végétarien sans se l’avouer, à 35euros.
Nous optons donc pour ce choix évident, et commençons notre repas par un verre de vin blanc sec de Touraine pour Monsieur, et par une coupe de vin blanc pétillant pour moi-même, accompagné de trois mises en bouche fines et raffinées : une vichyssoise, une verrine de faisselle de vache aux petits légumes et une remoulade de cèleri. Agréablement contents de la fraicheur et de la qualité des produits utilisés, mais plutôt septiques devant l’originalité de nos bouchées, nous découvrons ensuite une seconde mise en bouche : un velouté de champignons à l’huile de noisette, véritable petite merveille liquide, à siroter avec un pain frais aux olives. 
Juste avant notre entrée, je reçois un verre de Bourgeuil rouge, cuvée Incroyable du Domaine de la Chevalierie, tandis que mon homme demande un autre verre de son vin apéritif. Les entrées arrivent, et nos papilles en frémissent aussitôt en goûtant un succulent velouté de légumes pour ma part et un très impressionnant mais très gourmand mille-feuille de légumes composés de tuiles de parmesan, de plusieurs légumes vapeur et d’une crème à base de ricotta et d’herbes fraiches. Déjà quasiment rassasiés et conquis, nous continuons avec deux plats aussi jolis que bons : une assiette de pâtes fraiches aux petits légumes, parmesan et coulis de tomates pour mon homme, amateur de pasta et un risotto d’épeautre aux petits légumes pour mes envies de délice bio ! 
Complétement repus, nous avalons une entracte sucrée, divine crème dessert à la pistache, et enchainons avec nos desserts : parfaite mousse au chocolat aérienne et cacaotée pour mon homme, et fascinante et fine tarte aux pommes caramélisées. Finir sur une note plus que positive est toujours une bonne chose, mais d’autant plus lorsqu’on vous propose ensuite une truffe au chocolat, une cerise à l’eau de vie, un nougat maison ou même une pâte de fruits. Le rêve à l’état pur !
Pour une note de 96 euros pour deux personnes, avec boisson, L’Auberge du bon laboureur est un établissement gastronomique étoilé au rapport qualité-prix plus que parfait ! Doté d’une ambiance chaleureuse et efficace, ainsi que d’une cuisine fraîche et gourmande, il mérite d’autant plus ses lettres de noblesse qu’il nous a permis de passer une journée de PACS inoubliable… 

 

About Betty 1204 Articles
Cours de cuisine végétale sur la région niortaise

4 Comments Posted

Comments are closed.